Portrait de propriétaire

Nonce Tomasi, propriétaire passionné !

NonceTomasi

« Engagé dans la marine nationale en 1965, je suis un mécanicien de formation. »

Ma bio

Quand j’ai pu prendre ma retraite en 1991, je souhaitais retourner vivre dans mon village natal en Haute-Corse. J’ai saisi l’opportunité d’obtenir des aides financières apportées par différentes collectivités publiques pour restaurer un patrimoine immobilier et créer en même temps un hébergement pour de la location touristique. J’ai ainsi pu réaliser les travaux adéquats en adhérant au réseau des Gîtes de France.

Ma région coup de cœur

Actuellement je vis à Gavignano, un petit village au centre de la Corse d’environ trente habitants l’hiver et le double en saison estivale.

C’est un choix qui vient du cœur : Je suis né dans ce village, j’y ai passé mon enfance et je désirai m’y installer pour ma retraite.
J’aime ma région car elle est authentique. Les hôtes peuvent faire de nombreuses activités aux alentours de mon gîte.
Nous avons dans notre village un patrimoine architectural du 12ème siècle qui vient tout juste d’être restauré : l’église Saint-Pantaléon. Mais aussi le musée départemental Pascal Paoli à Morosaglia, entièrement consacré à la vie de l’homme politique. Et enfin le Parc Naturel Régional de Corse où de nombreux sentiers de randonnées raviront les plus sportifs.

Les grandes étapes de mon projet

A l’époque où je désirais créer mon gîte, obtenir une subvention n’était possible que si on se regroupait à plusieurs, entre porteurs de projet.

J’ai donc créé une association en 1994, nommée « Rostinu », et obtenu l’adhésion de douze autres propriétaires afin de pouvoir réaliser mon projet et accéder aux aides publiques.
J’ai débuté les travaux pour la création de mon gîte en 1995 et je l’ai ouvert au public en 2000.

Les moyens mis en place pour concrétiser mon projet

Avec l’aide d’un ami aussi en retraite et tout autant bricoleur que moi, j’ai réalisé les différents travaux du gîte.

Nous nous sommes occupés de la maçonnerie, de la menuiserie, de la plomberie, de l’électricité en apprenant au fur et à mesure, en autodidacte. Nous avons également bénéficié de conseils avisés de la part d’amis professionnels de diverses catégories de métiers.

Ma passion

J’aime entre autre bricoler et c’est une activité assez fréquente car il faut entretenir quotidiennement le gîte.

J’ai d’autres passions : La cuisine, la charcuterie, et le jardinage demeurent mes passe-temps favoris.
Je réalise moi-même ma charcuterie. Je fais du jambon, du saucisson corse (« Saltice ») … Les hôtes peuvent y goûter s’ils le souhaitent lorsque j’organise des apéritifs dinatoires. C’est l’occasion de se réunir entre amis.

 

Mon plaisir au quotidien

Au départ mon but principal était de rénover cet appartement afin qu’il puisse m’apporter un revenu complémentaire.

Actuellement la location de ce gîte me permet de régler mes différentes charges et d’équilibrer ainsi mon budget.
Sur le plan humain, j’ai la chance de faire des rencontres qui n’auraient pas été possibles autrement. Accueillir, sympathiser, et nouer des relations amicales avec des personnes venues d’horizons si divers et lointains, seul ce type d’activité peut le permettre.
Aujourd’hui quand je reçois un courrier ou la visite d’anciens locataires venant pour dire bonjour et prendre des nouvelles c’est comme une récompense.

Une anecdote à vous raconter

Ma plus belle rencontre ? Difficile d’en choisir une en particulier, mais une des plus marquantes reste l’arrivée en 2000 de mes tout premiers hôtes avec leur petite-fille de quatre ans.

Ils sont restés fidèles et reviennent tous les ans pour les vacances de Pâques. En décembre 2014, leur ayant offert une semaine pour les fêtes de Noël, j’ai eu la joie de revoir la « petite Sisi » et la surprise de rencontrer son fiancé.
Et oui, quinze ans déjà! Que le temps passe vite!

Adhérent Gîtes de France

Pour moi Gîtes de France est un label qui a bien résisté au temps.

Malgré son image un peu « vieillotte », cela reste une marque reconnue pour son authenticité et son sérieux. J’ai envie de la défendre, d’où mon engagement dans cette association où je suis administrateur depuis 2001. Cela m’apporte beaucoup de satisfactions.

Un peu de prospective

Etant donné la croissance actuelle des nouvelles technologies, seuls les nouveaux propriétaires adhérents, plus jeunes donc plus aguerris dans le fonctionnement des outils informatiques, pourront s’y adapter et réagir aux nouvelles exigences de cette clientèle hyper connectée.

Que deviendra plus tard la vie pour les citadins ? Pollution, insécurité, mauvaise alimentation, gaspillage des énergies…
Les gens sont de plus de plus préoccupés par la préservation de l’environnement et l’alimentation Bio a le vent en poupe. Les vacanciers seront sans doute avides d’un retour aux sources : l’harmonie, la sérénité, le bien-être… Tout ceci dans un lieu préservé. Les activités de pleine nature seront plébiscitées. Car ce sont des pratiques à la fois non-polluantes, relaxantes, capables de replonger l’individu au cœur de ces espaces et paysages épargnés par la main de l’homme.

Nous devons donc nous adapter aux nouveaux besoins des vacanciers et instaurer une relation d’échange encore plus forte, nous permettant ainsi d’avoir une meilleure connaissance des attentes de la clientèle, garantie de notre développement et de notre avenir.

Il est également nécessaire de développer des sites internet en langue étrangère pour capter de nouveaux clients. Au moins pour nos voisins européens à court terme, puis pour la clientèle asiatique à plus long terme.

Si vous souhaitez découvrir le gîte de Nonce Tomasi et y séjourner : « Gîte de Gavignano » gîte à Gavignano – Haute-Corse | Réf. 55072

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *